top of page

LA DÉTRESSE PSYCHOLOGIQUE QUAND ON EST SENIOR OU À LA RETRAITE : SE FAIRE ACCOMPAGNER

Dernière mise à jour : 2 janv. 2023

Souvent gérés tardivement et seul(e), les signes de détresse psychologique ne sont pas à prendre à la légère. Mieux vaut être accompagné(e) pour trouver des solutions simples et très efficaces dans la plupart des cas.


 

La détresse psychologique touche toute la population, des enfants aux personnes âgées, en passant par les adolescents, les adultes ou les (futurs) retraités. Il n’y a pas une détresse psychologique identique puisque chacune a un impact différent sur chaque individu, en raison de son histoire, de ses émotions, de son physique, de son contexte de vie, de son vécu. Il ne faut pas croire que la détresse psychologique soit une posture banale dans sa vie (même si elle est de plus en plus répandue) ; si elle n’est pas soulagée et traitée, elle peut engendrer une dépression, une anxiété et un isolement (familial, relationnel, social, etc.) importants.


Il arrive peut-être que vous pensez connaître la cause de votre mal-être, que vous pensez pouvoir gérer les symptômes par vous-même, et que les effets ne vont pas durer. Or c’est rarement le cas. Même si des troubles mentaux profonds peuvent dans certains cas en être l’origine, il arrive souvent qu’un traumatisme précis ou qu’une accumulation de difficultés et problèmes amènent à la détresse psychologique. Se faire accompagner de manière brève permet la plupart du temps de trouver des solutions simples et efficaces, à condition de vouloir changer quelque chose dans sa vie ou dans son mode de vie.


La souffrance psychologique est largement liée à une souffrance émotionnelle, et de nombreuses personnes sont concernées. Il n’y a pas de honte ou de gêne à se reconnaître en détresse psychologique, encore faut-il essayer de comprendre ce que vous vivez et par quoi vous passez.


Détresse psychologique et émotionnelle : se faire accompagner


QUELS SONT LES SYMPTÔMES ?


Il est rare de cumuler des dizaines de symptômes en même temps mais une apparition soudaine mais constante de quelques symptômes, de manière croisée, depuis plusieurs semaines ou quelques mois, peut évoquer une détresse psychologique.

  • Excès de colère

  • Négativité

  • Tristesse continue

  • Stress répété

  • Absence d’émotions

  • Insomnie ou sommeil irrégulier

  • Perte de sens dans son quotidien

  • Nervosité ou agacement répétitif

  • Comportement imprudent

  • Problèmes d’attention


Les symptômes sont généralement classés en quatre espaces distincts : manifestations physiques (insomnie, fatigue, douleurs, migraines, etc.), troubles cognitifs (problèmes d’attention, de concentration ou de prises de décisions, etc.), instabilité émotive (colère, irritabilité, tristesse, nervosité, etc.) ou changements comportementaux (isolement familial ou social, dépendance accrue, etc.).


Si les symptômes ne sont pas rapidement identifiés, il est possible de se retrouver dans une spirale négative avec des difficultés plus grandes encore.



QUELLES PEUVENT EN ÊTRE LES CAUSES ?


La retraite est une période importante dans votre vie car de nombreux changements y sont opérés et ce n’est pas tout le temps facile de les appréhender le plus sereinement qui soit : occupation du temps, changement de rythme, activité physique ou intellectuelle, équilibre et mode de vie, relation avec son couple, vie familiale et sociale, questions sur le futur, etc.


Il arrive souvent de vouloir gérer tout, tout(e) seul(e). Or il arrive également d’être parfois dépassé(e) par son quotidien, d’être envahi(e) par la peur, d’être soumis(e) à des informations et contre-informations anxiogènes, etc. Il arrive très souvent de se sentir étouffé(e) et de ne plus être capable de percevoir l’aspect positif de votre vie quotidienne. Reconnaître sa détresse (psychologique ou émotionnelle), c’est faire un pas immense vers soi et vers un rétablissement.


Les événements de votre vie sont souvent déclencheurs d’une souffrance psychologique. Qu’il s’agisse d’éléments apparemment bénins (déménagement, changement professionnel, fatigue, etc.) ou plus lourds (ruptures, maladies, deuils, etc.), les causes peuvent être multiples et ont des répercussions différentes sur chacun. Votre vécu, votre état psychologique actuel ou la gestion de vos émotions sont quelques-unes des mesures à prendre en considération à l’heure de déterminer les causes réelles de votre souffrance.



QUELS SONT LES EFFETS ?


Les manifestations de la détresse, les symptômes évoqués et la douleur mesurée sont des facteurs clés pour comprendre la gravité et le niveau de souffrance de la personne concernée.


Il y a plusieurs niveaux de détresses psychologiques et plusieurs niveaux d’effets. Certains effets peuvent être discrets, silencieux et sournois et vous affecter profondément. Une détresse peut aussi bien entraîner l’apparition d’une humeur maussade, d’un comportement instable, d’une dégradation de la santé physique et psychique, d’un manque d’hygiène, d’une tristesse profonde ou d’une tendance à se refermer sur soi, entre autres.



POUR QUELLES SOLUTIONS OPTER ?


En prendre conscience est la première étape du processus de soulagement. Parce que personne n’est à l’abri d’une détresse psychologique ou émotionnelle, reconnaître se trouver dans une situation complexe, étriquée et étouffante est un grand pas. Être soulagé(e) est le but. Encore faut-il être capable d’admettre ne pas pouvoir tout contrôler et tout savoir gérer. À condition de ressentir un climat de confiance, propice au dialogue, d’être écouté(e), de ne pas sentir minimisé ce que vous vivez et de ne pas se sentir jugé(e), alors, vous serez plus enclin à briser votre sentiment de solitude.


En parler autour de soi est important. Il peut arriver, par peur ou par gêne, de ne pas savoir comment en parler autour de soi, à son partenaire ou à sa famille. Profiter d’un échange et faire part de son malaise est une opportunité. Si toutes vos pensées, tous vos sentiments ou toutes vos émotions sortent d’un coup, tant mieux ; autrement, émettre simplement, avec vos mots, la sensation que quelque chose ne va pas est un indicateur fort pour l’autre personne qui vous écoute. De là, en découlera peut-être une conversation plus large.


Faire appel à un coach peut être une solution idéale. Facile d’accès et à l’écoute, de manière bienveillante et en toute confidentialité, il saura vous accompagner pour essayer de comprendre avec vous ce qu’il ne va pas et vous aider à modifier certains éléments de votre vie qui peuvent faire en sorte de débloquer votre inconfort.


Consulter un médecin traitant ou un spécialiste est aussi nécessaire, quand vous pensez que les maux sont trop forts et trop ancrés en vous.


Commentaires


bottom of page